Rénovation énergétique dans le tertiaire: C. Duflot et P. Martin livrent quelques pistes

Les ministres du Logement et de l’Écologie, respectivement Cécile Duflot et Philippe Martin ont confirmé la position du gouvernement quant à la rénovation énergétique dans le tertiaire et sa volonté de publier le décret « sur la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires en 2014 ».

 

Cette mesure interviendrait en application de l’article 3 de la loi du 12 juillet 2010, Cécile Duflot a par ailleurs rappelé que c’était « un engagement de François Hollande ».

 

Celle-ci a poursuivi « Ce décret va inclure un objectif chiffré, ce qui explique que nous ayons attendu pour sa publication et voulu valoriser les démarches volontaristes ». C’est à l’occasion de la signature de la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés, vendredi 25 octobre, que Cécile Duflot s’était exprimée.

 

À ce sujet, cette dernière a ajouté « Nous avions une double option : choisir un décret peu ambitieux mais facile à mettre en œuvre ou publier un décret très ambitieux mais qui aurait abouti à des situations de fragilisation ou de blocage. Nous voulons rester ambitieux ».

 

Philippe Martin a renchéri « Nous travaillons avec les PME et TPE pour faire en sorte que ces dernières soient en capacité d’atteindre l’objectif de réduction de 38% des consommations des bâtiments à l’horizon 2020 quand le décret sera publié ».

 

Les deux ministres partagent la même vision quant à la méthode « C’est une démarche assez nouvelle de ne pas sortir un décret mais de s’appuyer sur les retours d’expérience des pionniers signataires de la charte » a précisé le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

 

La ministre du Logement a ajouté « Nous faisons le choix d’une autre méthode, moins brutale qu’a pu l’être, par exemple, la RT 2012. Celui de soutenir les « pionniers » qui ont engagé cette démarche de transition énergétique par la signature de la charte et de mettre le décret en concertation. J’appuie le travail fait par le Plan Bâtiment durable, sous l’égide de Philippe Pelletier, qui fait le choix du dialogue et de la concertation. Cela n’enlève rien à l’ambition. Plutôt que de décider et de gérer les problèmes, nous souhaitons travailler en amont » a conclu cette dernière.

 

Pour l’heure et en attendant la publication tant attendue du décret, Philippe Pelletier a rassemblé l’industrie immobilière en vue de la signature de la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires et privés. Constituant les prémisses du décret, elle intègre les recommandations du rapport de Maurice Gauchot.

 

La charte en question deviendra caduque le jour même de la publication du décret d’application de l’article 3 de la loi du 12 juillet 2010.

, , ,