Objectifs des CEE : GEO PLC se réjouit de la décision du Ministère

Jeudi 9 octobre 2014, Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a décidé d’une hausse des objectifs d’économies d’énergie. GEO PLC applaudit cette décision qui pérennise les actions des années à venir.

Depuis 2006, la France s’est dotée d’un dispositif innovant et unique en son genre pour financer la réduction de notre demande énergétique : les Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

Ce dispositif est une péréquation qui impose aux vendeurs d’énergie de financer des mesures d’économies d’énergie pour atteindre un objectif fixé par l’Etat. Chaque entreprise choisit librement les actions qu’elle déploie et finance puis en répercute le coût sur le prix de vente. A titre d’exemple, cela représente moins d’1 centime par litre de carburant.

« L’addition de ces gouttes forme un fleuve » explique Christophe Février, Président de GEO France et Partager la Croissance (exerçant sous la marque GEO PLC). « Qu’on se le dise, aujourd’hui les CEE sont le 1er outil de financement de l’efficacité énergétique en France ».

En effet, en 8 ans, les CEE ont apporté 2,5 milliards d’euros de financement, dont 1,9 a directement été versé aux particuliers pour l’amélioration de leur logement. Plus de 45 millions de m² ont ainsi été isolés, ou bien encore 2 millions de chaudières hautement performantes installées.

Face à ce bilan extrêmement positif, Ségolène Royal a souhaité renforcer ce dispositif en augmentant l’objectif pour les années 2015 – 1017. Fixé précédemment à 660TWhc en décembre 2013 par Philippe Martin, Ségolène Royal vient de décider une augmentation pour atteindre 700Twhc.

Pour GEO PLC, cette augmentation est la matérialisation de l’engagement de Ségolène Royal en faveur de la rénovation énergétique du parc français.

« A l’heure où la Ministre propose des objectifs pour les années 2030 et 2050, nous saluons son pragmatisme en n’oubliant pas de prendre des décisions fortes pour le présent ».

En effet, dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, le Gouvernement poursuit des objectifs ambitieux en matière de rénovation à l’horizon 2030.

« Selon nos calculs, les nouveaux objectifs imposent de rénover plus de 500 000 logements en état de délabrement par an d’ici 2030 » explique Christophe Février. « Afin que ces déclarations ne restent pas au stade d’intentions, nous demandons à la Ministre d’inscrire dans la loi que le dispositif des CEE sera l’outil majeur dans la réalisation de cet objectif » poursuit Christophe Février.

Dans la semaine, l’Assemblée Nationale examinera l’article 8 du projet de loi qui traitera du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. Ce sera l’occasion pour la Ministre de passer à l’acte.

,