Coup de boost de l’État pour la rénovation énergétique des bâtiments publics

rénovation énergétique collectivités école

3 milliards d’euros ! Voici le montant du plan d’investissement de l’État pour donner un coup de fouet à la rénovation énergétique des bâtiments publics.

Ce programme, annoncé le 20 juillet 2018, est financé à hauteur de 2 milliards d’euros de prêts sur fonds d’épargne de la Caisse des dépôts et consignations – CDC (prêt GPI Ambition rénovation énergétique lancé le 30 mai 2018), 500 millions d’euros sous forme d’investissement issus de fonds propres de la CDC (montage de type Intracting ou marché de partenariat de performance énergétique) et 500 millions d’euros de dotations de l’État sous forme de dotation aux collectivités locales. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’investissement et du Plan de rénovation énergétique des bâtiments.

L’État, l’Ademe et la Banque des territoires (groupe de la Caisse des dépôts) mutualisent ainsi leurs expertises dans la mise en place d’un programme d’actions global pour la période 2018-2022. Ils mirent le patrimoine immobilier des collectivités territoriales dont les bâtiments d’enseignement et de santé (Ehpad). Pointés dans un rapport du 29 mai dernier (co-rédigé par le Plan Bâtiment Durable et la Caisse des Dépôts) les établissements scolaires sont plus particulièrement dans le viseur. Les écoles représentent à elles seules 30% de la consommation des bâtiments communaux, elles sont en prime les constructions les plus énergivores. Globalement, les écoles, collèges et lycées constituent 150 millions de m² à rénover sur les 280 millions de m² du parc immobilier public : un énorme gisement d’efficacité énergétique !

L’initiative des partenaires à encourager les collectivités à rénover énergétiquement le parc immobilier est donc prépondérante, d’autant que le secteur du bâtiment représente à lui seul près de 45% de la consommation énergétique finale et 25% des émissions de gaz à effet de serre.

Les actions pour encourager les collectivités dans la rénovation énergétique

Manque de lisibilité, complexité technique et dispersion des financements peuvent expliquer la lente mise en place des travaux de rénovation énergétique dans le secteur public. Ce programme d’actions global espère lever ces obstacles.

Pour favoriser le passage à l’action, une meilleure connaissance des enjeux et outils est nécessaire. Le plan prévoit en ce sens la mise en place de groupes de travail, de guides pratiques et de plateformes d’information. Afin d’accompagner la montée en compétences des collectivités sur les questions d’économies d’énergie, des groupes de travail régionaux, partages d’expériences et appuis techniques sont ainsi attendus. Enfin, il est prévu de proposer des outils juridiques appropriés et innovants (via des guides et partages d’expérience).

Les offres GEO PLC dédiées aux collectivités

Outre ce coup de boost de l’État pour encourager la rénovation énergétique au sein des collectivités, GEO PLC consacre un service dédié au secteur public. Notamment dans l’accompagnement autour des opérations d’économies d’énergie avec une prise en charge de la valorisation des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) ainsi que le rachat des CEE. Elle apporte des solutions pour les Territoires à énergie positive pour la croissance verte : dans le cadre du programme PRO-INNO-08, plus de 25 partenariats avec ces territoires ont déjà été engagés.

La rénovation des combles et des planchers ainsi que le calorifugeage complètent les offres de GEO PLC que la collectivité peut proposer à ses administrés. A noter également : Optimousse, une solution gratuite d’économie d’eau pour les bâtiments publics.

Enfin, GEO Énergie et Services, le bureau d’études intégré de GEO PLC, apporte son expertise aux progrès énergétiques du secteur public, notamment dans le domaine de l’éclairage public.

Contactez-nous pour plus d’informations sur nos offres dédiées au secteur public

, , ,