CERC : bilan des aides à la rénovation énergétique

CERC batiment durable transition energetique chiffres

+ 1,2% (en volume) ! La rénovation énergétique des bâtiments a progressé au 1er trimestre 2018 par rapport à l’année dernière. C’est ce que constate le réseau des CERC qui dresse également un bilan complet des aides financières contractées par les Français.

Les CERC sont des observatoires régionaux de la filière construction. Ils suivent et analysent sur le terrain la rénovation énergétique du bâtiment et opèrent des travaux d’observation sur la transition énergétique.

Le CITE : principal outil des ménages selon les CERC

Si la grande majorité des leviers à la rénovation énergétique affiche une hausse en 2017, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) apparait comme la principale aide financière demandée par les Français. + 8%, soit 1,2 M de foyers qui ont obtenu ce crédit d’impôt. C’est environ 90 000 ménages supplémentaires par rapport à l’année dernière. Ce crédit est accordé sur l’impôt sur le revenu des contribuables – locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit de leur habitation principale. Il faut qu’ils aient réalisé des dépenses de travaux d’isolation thermique, remplacement de chauffage, équipements de régulation ou production d’énergie renouvelable.

Les CERC observent ainsi que les ménages ont privilégié l’isolation thermique : près de trois quarts des actions de rénovation énergétique dans le cadre d’une demande de CITE. Avec dans l’ordre croissant des demandes pour : des matériaux d’isolation des parois vitrées, des volets isolants, la porte d’entrée donnant sur l’extérieur, des matériaux d’isolation des toitures, des murs extérieurs et enfin des matériaux destinés à l’isolation des planchers.

Enfin, les CERC remarquent des évolutions régionales hétérogènes : +10% pour la Corse, +5% pour le Centre Val de Loire, +4% en PACA, -3% en Bretagne, -2% aux Pays de la Loire…

 

CERC Cite carte France statistiques

Evolution 2016/2015* du montant des travaux déclarés par les ménages ayant demandé un CITE

Les autres tendances : Habiter Mieux, Eco-PTZ et Eco-PLS

Les estimations des CERCS concernant le prêt pour la rénovation énergétique de logements -l’Eco-Prêt à Taux Zéro ou Eco-PTZ – montrent une hausse en 2017 avec 24 009 prêts (+6%). Un léger regain puisque le recours à l’Eco-PTZ n’atteint pas l’emballement observé au début du dispositif.

Concernant le programme Habiter Mieux, près de 52 300 logements ont été bénéficiaires, soit +28%. Enfin, les aides de rénovation pour les logements sociaux à savoir l’Eco-PLS enregistrent selon les CERC une hausse de 23% avec 29 662 prêts accordés.

Stabilisation du nombre d’établissements RGE

Du côté des professionnels, le réseau des CERC fait le point dans son rapport sur les professionnels Reconnus Garants de l’Environnement (RGE). Fin janvier 2018, ils étaient au nombre de 65 500, soit un petit recul par rapport à l’année dernière de 1,4%. Les pro RGE consacrent cependant 40% de leurs activités aux travaux d’isolation.

 

RGE travaux isolation statistiques 2018

Les professionnels Reconnus Garants de l’Environnement (RGE) demeurent principalement mobilisés sur l’isolation

Le point sur les Certificats d’Économies d’Énergie

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), créé en 2006, repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie. Ces « obligés » (vendeurs d’électricité, gaz, GPL, carburants…), doivent inciter leurs clients (particuliers, collectivités, professionnels) à réaliser des économies d’énergie. La rénovation énergétique du bâti en fait partie. Ils peuvent ainsi bénéficier du versement d’une « prime CEE », versée par les fournisseurs d’énergie, pour financer leurs travaux.

Outre le Crédit d’Impôt et l’Éco-Prêt à Taux Zéro, les primes liées aux CEE constituent un levier de financement non négligeable dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. GEO PLC, société délégataire du dispositif, est habilitée à verser ces primes financières pour le compte des « obligés » lors de la réalisation d’opérations d’économies d’énergie. Celles-ci peuvent ainsi être financées à 100% – c’est le cas de l’isolation des combles ou des planchers ou encore du calorifugeage. De plus, GEO PLC a créé un réseau de professionnels RGE de confiance pour mener à bien ces travaux.

Le réseau des CERC ne s’est pas penché sur la question des CEE dans son bilan des aides à la rénovation énergétique. Cependant, les deux premières périodes – entre le 1er juillet 2006 et le 31 décembre 2014 – ont permis d’isoler, à titre d’exemple, 300 000 logements pour le secteur résidentiel.

 

*L’année fait référence à l’année figurant sur la déclaration de revenus –

Visuel et infographies : Transition Énergétique & Bâtiment Durable en France – Situation à fin 2017 – tendance 2018 © Réseau des CERC

, , , ,