Calorifugeage et amiante : quels sont les risques?

Amiante et calorifugeage, quels sont les risques ?

Interdit depuis 1997, l’amiante a été largement utilisé entre les années 50 et 80 dans la construction pour ses propriétés isolantes, phoniques et anti incendies. Dangereux pour la santé à la fois pour les employés du BTP et pour les occupants des bâtiments, l’amiante est notamment responsable de cancers de la plèvre et du poumon.

Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un composant naturel fibreux issu du broyage des roches minérales. Son coût peu élevé, sa résistance au feu et aux agressions chimiques couplés à ses propriétés isolantes et phoniques expliquent sa large utilisation dans le bâti. On distingue deux variétés d’amiante :  la serpentine et les amphiboles.

Petite histoire de l’amiante

Connu depuis plus de 2 000 ans, on recense son emploi dans les vêtements funéraires et les lampes à mèches. Charlemagne ou encore Marco Polo avaient même intrigué leurs invités en jetant au feu des nappes composées d’amiante pour les nettoyer.

Targué de « matériau miracle », c’est lors de la révolution industrielle que son usage se développe dans le bâtiment.

Tressé, tissé, en feuilles ou en plaques, l’amiante est utilisé dans la construction et la rénovation sur les toitures, canalisations, cloisons, colles, peintures, plafonds et faux plafonds, revêtements de sol, peintures, joints…

Si son interdiction n’a été effective qu’en 1997 en France sous la présidence de Jacques Chirac, la Grande Bretagne avait pourtant édicté en 1931 une première réglementation limitant l’empoussièrement dans les usines.

Où trouve-t-on de l’amiante ?

On peut encore trouver de l’amiante dans les bâtiments construits avant 1997 principalement dans les flocages, tuyauteries, faux plafonds, revêtements de sols et fibrociments (cloisons à base de ciment et d’amiante).

Des risques existent lorsque les fibres d’amiante se libèrent en cas d’usure ou à l’occasion de travaux de rénovation par exemple. Le moindre perçage, ponçage ou découpe peut laisser échapper des fibres. Les flocages, calorifugeages et certains types de faux plafonds sont concernés par les fibres d’amiante définis dans l’annexe 13.9 du décret du 3 juin 2011.

Que faire en présence d’amiante ?

En cas de présence de fibres, il faut confier le désamiantage à des professionnels qualifiés dont les obligations sont réglementées. Deux solutions existent : encapsuler les matériaux amiantés afin qu’ils ne libèrent plus de fibres et l’élimination définitive des matériaux amiantés. Les professionnels du désamiantage doivent, entre autres, porter des équipements spécifiques pour intervenir sur le chantier. Ils évitent à tout prix que se répandent des poussières d’amiante dans l’environnement et l’habitat. Enfin, la gestion des déchets amiantés est également capitale.

Travaux de calorifugeage et amiante

Calorifugeage et amiante

Il est possible de découvrir la présence d’amiante lorsque l’on entreprend des travaux de rénovation. Avec la prise de conscience environnementale et les économies d’énergie liées à la rénovation thermique, les bâtiments rénovés thermiquement dont la construction est antérieure à 1997 peuvent être amiantés. Après le désamiantage selon les normes en vigueur, ces travaux de rénovation énergétique apporteront de nombreux avantages tant financièrement que pour le confort de l’habitat et la lutte contre la précarité énergétique.

Le calorifugeage en copropriété, par exemple, permet de réaliser jusqu’à 20% d’économies sur la facture de chauffage. Les réseaux de tuyaux d’eau chaude sanitaire et de chauffage sortant de la chaudière collective situés dans les parties communes des immeubles en copropriété (caves, garages) perdent plusieurs degrés avant d’arriver dans le logement. Leur isolation aux normes permet ainsi de conserver de précieux degrés et d’améliorer la chaleur dans l’habitat.

Si la présence d’amiante est assez rare dans les travaux de calorifugeage, les artisans de l’offre Mon Calorifugeage Gratuit – qui finance gratuitement ces travaux via les Certificats d’Économies d’Énergie – sont capables de détecter les réseaux amiantés et d’intervenir dessus sans prendre de risque pour eux-mêmes et les résidents. En cas de présence d’amiante nécessitant une intervention de désamiantage, Mon Calorifugeage Gratuit peut mettre un prestataire en relation avec la résidence. A noter toutefois, le désamiantage n’est pas compris dans l’opération de financement.

, , ,