CTE : premier contrat signé à Arras !

Contrat de transition énergétique CTE Arras

Les objectifs fixés par la communauté urbaine d’Arras sont ambitieux : diminuer de 40% les consommations d’énergie du territoire d’ici 2050 et multiplier par 10 sa production d’énergies renouvelables. Ces engagements, pris le 11 octobre par la signature officielle du premier Contrat de Transition Écologique (CTE), marquent le début d’une grande lignée.  Neuf territoires sont en effet actuellement engagés dans la démarche CTE, 13 autres suivront prochainement.

« Les Contrats de transition écologique sont la déclinaison, à l’échelle de nos territoires, de l’ambition écologique de la France sur la scène internationale et à l’échelle nationale. Ils permettent de mettre en œuvre des actions concrètes sur un territoire en associant les entreprises privées et les collectivités locales. Le plan d’action proposé par la Communauté Urbaine d’Arras est la preuve que des acteurs locaux peuvent avoir une réponse partagée et concrète à l’enjeu que constitue le dérèglement climatique ». – François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire

CTE d’Arras : 40 actions concrètes en quatre ans

Annoncés par Nicolas Hulot en juillet 2017 dans le cadre du Plan Climat, les Contrats de Transition Écologique mettent l’accent sur des résultats concrets et chiffrés. Ainsi, le premier territoire investi vise à mener plus de 40 actions en quatre ans. Création d’un techno-centre de méthanisation à vocation régionale, d’une station GNV, projets d’autoproduction et autoconsommation pour les énergies renouvelables, ou encore engagement pour l’efficacité énergétique figurent parmi ces actions concrètes. A travers le développement de formations en rénovation énergétique et de systèmes énergétiques intelligents, la rénovation thermique du patrimoine immobilier privé et public est un fer de lance. Un quartier « bas carbone », et l’expérimentation d’éclairage public intelligent, font d’ailleurs partie des programmes envisagés par la communauté urbaine d’Arras.

Pour en savoir plus :

CONTRATS DE TRANSITION ÉCOLOGIQUE : ENGAGEMENT OFFICIEL POUR DES TERRITOIRES PLUS VERTS

 

Une enveloppe de 48 millions d’euros est prévue pour mener à bien ces engagements. Dans le détail, ce premier CTE projette la création de 130 emplois verts, l’autoproduction de 47 GWh d’énergie supplémentaire par an, l’économie de 42 GWh/an, et d’empêcher l’émission de 30 000 tonnes équivalent CO2 de gaz à effet de serre par an.

GEO PLC impliqué dans les Territoires à énergie positive pour la croissance verte

GEO PLC, société délégataire de la 4ème période du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie, salue l’initiative des CTE. Engagée auprès des collectivités, 24 millions d’euros sont valorisés via les CEE dans le cadre du programme à destination des Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) avec au total : 27 TEPCV partenaires représentant près de 1 000 communes.

 

, ,