GEO PLC confirme sa position de structure délégataire pour la 4ème période des CEE

Depuis le 5 octobre 2018, GEO FRANCE FINANCE, sous la marque GEO PLC, figure bien dans la liste du Ministère des entreprises agréées « structures délégataires » pour la 4ème période du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie. Le premier producteur indépendant[1] de CEE se réjouit de cette décision, qui conforte sa position d’acteur expert et de confiance depuis 2008.

Nouveau délégataire, à l’issue d’une procédure d’instruction longue et sélective

Une instruction des demandes longue mais sans surprise. La DGEC indiquait[2]  que plusieurs demandes de compléments en moyenne étaient nécessaires « pour approfondir le fonctionnement, les capacités techniques et financières de chaque société ».

GFF salue le travail effectué, qui correspond au renforcement de la règlementation et à la hausse des exigences de qualité nécessaires pour cette nouvelle période. À date, seules 18 entreprises ont obtenu ce sésame.

Pour Hugues Sartre, porte-parole de GEO PLC :

« C’est le signe d’une rationalisation du dispositif des CEE, à la hauteur des enjeux de cette 4e période, surtout  quand on sait que les objectifs à atteindre ont plus que doublé. »

L’opacité des critères d’obtention du statut reste regrettable.

« Il y a eu des difficultés pour identifier les pièces et les informations à produire. Le comité de pilotage du dispositif CEE du 6 juin aurait pu être l’occasion pour l’administration de faire part de ses attentes précises. »

La rentrée GEO PLC : de nouvelles opportunités, une prise de parole experte

Grâce à ce label de confiance renouvelé, GEO FRANCE FINANCE continuera à prendre sa part de l’effort à fournir pour cette 4ème période, avec des objectifs de 1600 TWhc d’ici à décembre 2020.C’est dans cette perspective que, sous la marque GEO PLC, seront lancées ses nouvelles offres commerciales. A suivre sur notre site web.

Par ailleurs, l’entreprise, se positionne comme acteur de terrain et experte sur le marché de l’efficacité énergétique. Elle répondra à ce titre devant l’Assemblée Nationale des atouts et freins du dispositif CEE pour la transition énergétique. Le 22 novembre 2018, à 12h00 : suivez notre tweetlive – Audition ouverte à la presse. 

Téléchargez ici le communiqué de presse

NB : Le statut de délégataire permet à une entreprise d’endosser les responsabilités des obligés dans le cadre du dispositif des CEE, notamment le fait de valoriser financièrement des travaux d’économies d’énergie. La DGEC mettra à jour régulièrement cette liste selon l’instruction des demandes des délégataires de la 3ème période et des nouvelles structures, sans limite de date.

[1] 14% de la production de CEE

[2] Voir Lettre d’information Juillet 2018

, , ,