PPE et Gilets Jaunes : GEO PLC donne son cap sur les annonces du gouvernement

Emmanuel Macron cap PPE

Depuis mardi, Président de la République, 1er Ministre et Ministre d’État se relaient pour répondre à la fois aux « Gilets Jaunes » et de la politique Energie/Climat de la France d’ici 2028. Crédit d’Impôt (CITE), Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), Aides à la rénovation : décryptage par les équipes de GEO PLC !

Un exercice politique & communication difficile, soldé par la confusion

Effets d’annonces et présentation de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) et de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNCB) attendue par les acteurs brouillent le cap donné par le gouvernement. Les Français ont pourtant plus que jamais besoin de pédagogie face à l’urgence climatique. Et que penser du lancement d’une grande concertation territoriale de trois mois alors que la PPE avait bénéficié d’une concertation publique, réunissant des milliers de contributions ?

Quoi qu’il advienne, GEO PLC répondra présent pour proposer des actions concrètes et donner une analyse claire de ces différentes étapes.

Pour aller plus loin : Mission freins à la transition énergétique : les 4 propositions clés en main de GEO PLC.

PPE

Que retenir en matière de CEE & de rénovation énergétique du bâtiment ?

  • La mesure « Gilets Jaunes », engendrera-t-elle un risque de surcoût de l’énergie lié aux CEE ?

2019 : la mesure « Gilets Jaunes », soit une révision trimestrielle de la taxe carbone pour stabiliser le prix des carburants a été annoncée. Or, le dispositif des CEE fait peser un risque méconnu et réel sur le prix du baril !

Compte tenu du retard de la production de CEE au regard des objectifs de la 4e période, il manquerait d’ici à décembre l’économie de 18 Térawattheures cumac. Un déficit et un risque de pénalité que les obligés doivent provisionner et pourront répercuter dès 2019 sur la facture de l’énergie.

GEO PLC appelle le gouvernement à libérer la production d’économies d’énergie, par la validation de nouvelles fiches pour le 29e arrêté et des demandes en instruction au PNCEE.

Pour aller plus loin : CEE : l’obligation de la quatrième période inatteignable ?

  • Les mesures annoncées sur les CEE, confirment pérennité et nécessité du dispositif !

2019 : Le gouvernement confirme officiellement la pérennité du dispositif. La « concertation d’ici 2020 pour l’objectif et les modalités des deux prochaines périodes » débutera en janvier avec les acteurs, l’ADEME et la DGEC. L’extension du dispositif aux installations soumises à quotas-carbone à titre expérimental a également été annoncée.

GEO PLC prend une part active à la concertation en cours.

  • La prime Coup de Pouce, mobilisée pour changer 1million de chaudières fioul en 2023.

2019 : Cette prime correspond au dispositif Coup de Pouce en vigueur depuis le 1er avril 2018. Permettant aux ménages précaires de remplacer leurs chaudières fioul par des chaudières à énergie renouvelable (ENR) ou gaz à haute performance énergétique, cette prime deviendra en Janvier éligible sans condition de ressources. Un levier clé pour atteindre l’objectif.

  • CITE : des mesures confuses sur l’évolution du CITE et de son échéancier.

2019/2020 : L’extension du CITE, sous forme de taux à 30% sera faite pour tout propriétaire bailleur (2020), pour les ménages modestes pour les frais de main d’œuvre pour des équipements de chauffage ENR et de dépose de cuves à fioul (2019).

Date inconnue : La prime CITE versée en fin de travaux uniquement pour les ménages modestes par l’ANAH selon ses critères.

  • GEO PLC s’interroge sur la timidité de cette mesure. La société de services en efficacité énergétique propose de fixer un montant forfaitaire, plutôt qu’un taux, sans attendre la réforme de la prime. Celle-ci aurait en effet lieu à une date non définie et destinée uniquement à certains ménages. Cela rendrait le CITE plus lisible et engageant !

Qu’en disent les autres acteurs ? Les réactions face à la PPE

Dans leur ensemble, les associations environnementales fustigent des annonces en-deçà des besoins. GEO PLC partage ainsi les interrogations de Contactée par nos soins, cette dernière regrette que via sa réforme, l’ECO-prêt à taux zéro ne soit plus ouvert qu’à un seul poste de travaux, et non plus un bouquet. Cela contrarierait tout bénéfice de l’opération en termes d’efficacité énergétique.

Jacques Chenut, président de la Fédération Française du Bâtiment, déclarait quant-à-lui sur Twitter une « année 2019, année sacrifiée ? Les artisans et les entreprises du bâtiment ne pourront pas le supporter ! »

Retrouvez la présentation de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie ici.

,