Énergies : hausse de la consommation et du budget des ménages en 2017

energie bilan france 2017

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié le 13 décembre le bilan énergétique de la France en 2017. Des données définitives qui révèlent une hausse de la consommation d’énergie par les consommateurs ainsi qu’une augmentation de ces dépenses dans le budget des ménages. Analyse de l’ensemble de ces données par GEO PLC.

bilan energetique france 2017

Datalab essentiel n° 162 – Décembre 2018

Que faut-il retenir du bilan énergétique de la France en 2017 du CGDD ? Parmi les mauvaises nouvelles, notons le recul d’un demi-point du taux d’indépendance énergétique (132,1 Mtep) — ce taux est le rapport entre la production nationale d’énergies primaires (charbon, pétrole, gaz naturel, nucléaire, hydraulique et énergies renouvelables) et la consommation d’énergie primaire. Un repli enregistré pour la troisième année consécutive. Cette baisse s’explique notamment par la production d’électricité d’origine nucléaire et hydraulique.

  • Importations nettes d’énergies : +2,7%
  • Taux d’indépendance énergétique : 53%

La CGDD constate également une hausse de la consommation finale — rappelons que l’on parle de consommation finale lorsque l’énergie est utilisée par le consommateur final : un particulier qui allume ses plaques électriques, un industriel qui met en route ses turbines,… . Ainsi, corrigée des variations climatiques, elle enfle de 1,5% (157,0 Mtep). Décomposée à usage énergétique, elle enregistre une hausse de 1,2% (142,8 Mtep).

Par secteurs, la consommation finale se répartit de la sorte :

  • Transport : 32%
  • Résidentiel : 29%
  • Industrie : 19%
  • Tertiaire : 17%
  • Agriculture-pêche : 3%

Hausse de la consommation de toutes les énergies dans le résidentiel : +1,5%

Corrigée des variations climatiques, la consommation des énergies résidentielles augmente de 1,5%. Les consommations d’électricité et de gaz, qui avaient pourtant baissé en 2016, enregistrent une augmentation en 2017 : +0,8% pour l’électricité et +1,3% pour le gaz. Quelles pistes possibles ? hiver plus froid ? plus grande mobilité ? Les produits pétroliers ne dérogent pas non plus à la règle : + 2,5%. La faute au remplissage des cuves de fioul des particuliers, argumente la CGDD. En revanche les résultats des énergies renouvelables sont encourageants : +2,1%. « Elle est tirée par la consommation d’énergie issue des pompes à chaleur, dont le marché reste très dynamique en 2017 ».

bilan energetique menages 2017

Datalab essentiel n° 162 – Décembre 2018

Conséquence logique, la hausse de consommation des énergies engendre un accroissement des dépenses. L’énergie représente 8,5 % du budget des ménages en 2017, soit 0,2 points de plus qu’en 2016. Les Français ont déboursé une moyenne d’environ 2 900 € pour payer leurs besoins d’énergie avec 52% de cette somme pour le logement et 48% pour les carburants. A noter : la dépense des ménages en carburants, tirée par le rebond des prix, augmente sensiblement de 9,7 %. Au total, les consommateurs finaux ont payé 5% en plus par rapport à 2016 pour satisfaire leurs besoins (soit 154MD€).

La rénovation énergétique : l’une des réponses face à l’augmentation du prix des énergies

Si les chiffres de la CGDD constatent une hausse globale de la consommation des énergies et de son coût, l’une des solutions pour augmenter le pouvoir d’achat des Français est la rénovation thermique couplée au changement d’anciennes chaudières à fioul. L’État s’est d’ailleurs engagé à encourager l’éradication de 2 millions de chaudières à fioul d’ici 10 ans. GEO PLC, société experte en transition énergétique propose différentes solutions pour aider les ménages à dépenser moins. Isolation des combles, des planchers bas, des murs, des réseaux d’eau chaude et de chauffage sanitaire, et bientôt l’installation de chaudières économes. Ces solutions sont financées jusqu’à la gratuité via le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie dont GEO PLC est le 1er acteur indépendant agréé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Pour aller plus loin :

 

,