Une nouvelle étiquette énergie pour réduire les factures d’électricité !

Appareil électroménagers économes nouvelle étiquette énergie

Dès 2019, les appareils électroménagers se doteront d’un classement modifié avec la nouvelle étiquette énergie. Exit les « +++ », la simplicité sera de mise avec une étiquette allant de la lettre A à G. Objectif : réaliser encore plus d’économies d’énergie sur vos factures d’électricité.

Appareils électroménagers classés A = économies sur la facture d’électricité !

L’étiquette énergie existe depuis 1994. Son but est didactique : renseigner le consommateur sur l’efficacité énergétique des produits électroménagers achetés. Ce lave-vaisselle consomme-t-il beaucoup d’électricité ? Cet aspirateur est-il bruyant ? Ce lave-linge est-il efficace ? Autant de questions qui auront des réponses plus claires avec la nouvelle étiquette énergie qui sera mise en place à partir de 2019. Les fabricants auront néanmoins jusqu’en 2020 pour se conformer à la loi mise en place par l’Union Européenne.

Concrètement, qu’est ce qui va changer dans les achats d’appareils électroménagers ? L’étiquette version 2019 sera plus simple. Finis les sigles « +++ », tous les équipements seront classés sur une échelle allant de A à G. « A » signifiant la norme la plus économe affichée en vert et la classe « G » la plus énergivore en rouge. De quoi mieux orienter le consommateur soucieux de réaliser des économies d’énergie. En effet, un appareil classé « A » consommera moins d’électricité, et cela se ressentira sur les factures ! Si les appareils classés A dotés d’une technologie avancée seront en toute logique plus chers, le retour sur investissement se ressentira sur le relevé d’électricité.

Quels types d’appareils concernés ?

Réfrigérateurs, machines à laver, machines lavantes-séchantes, lave-vaisselle, téléviseurs, lampes et luminaires afficheront d’ici 2020 la nouvelle étiquette énergie. Fours, hottes, climatiseurs, sèche-linges, aspirateurs et appareils de froids professionnels ont quant à eux jusqu’à 2025. Enfin, les appareils de chauffage et chauffe-eau bénéficient un délai accordé jusqu’en 2030.

En 2019, un appareil A+++ correspondra à la classe C

Cette étiquette énergie renouvelée hausse également le niveau d’exigence. Un niveau énergétique sera attribué à chaque échelle pour une durée de 10 ans. Ainsi, les nouvelles classes A et B ne correspondront à aucun produit déjà existant. Objectif : encourager le progrès technologique synonyme d’économies. A titre d’exemple, un appareil actuel classé en A+++ sera classé C en 2019. Les échelles énergétiques seront révisées dès que 30% des produits mis en sur le marché seront classés A, ou dès que 50% des appareils seront classés A et B.

En prime, l’étiquette énergie sera pourvue de données complémentaires afin de pouvoir comparer tous les équipements vendus dans l’Union Européenne. Cette base de données sera libre d’accès. A noter qu’elle est actuellement en cours de création et qu’elle sera disponible courant 2019.

Les clés pour aller plus loin dans l’économie d’énergie

Cette nouvelle étiquette énergie guidera le consommateur à renouveler de façon efficace ses appareils du quotidien afin qu’il réalise des économies sur les factures. GEO PLC, société experte dans l’efficacité énergétique, oriente les ménages dans leurs économies d’énergie. La rénovation thermique couplée à des appareils fonctionnels plus économes, sont des clés pour réduire ses factures et donc gagner en pouvoir d’achat.

Avec ses offres coup de poing, GEO PLC propose de faciliter les travaux de rénovation énergétique avec un accompagnement de A à Z : de la prise en charge financière jusqu’à 100% grâce aux Certificats d’Économies d’Énergie, à la mise en place et la réalisation des chantiers. Ainsi, pour les maisons individuelles, l’offre Mes Combles Gratuits permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur la facture de chauffage et le programme Isoler Mon Plancher confère jusqu’à 10% de baisse de charges. Pour l’habitat collectif, Mon Calorifugeage Gratuit, isole les réseaux d’eau chaude sanitaire et de chauffage des parties communes pour gagner jusqu’à 15% sur les charges de la résidence.

 

, ,