COMMISSION D’ENQUÊTE DE JULIEN AUBERT : les CEE de nouveau en ligne de mire

Le groupe LR de l’Assemblée nationale demande la création d’une commission d’enquête sur la transition énergétique et son « acceptabilité sociale ».

Lancé par le député Julien Aubert, ce dernier souhaite comprendre les raisons du « problème de consentement à la transition énergétique » en pleine crise des Gilets Jaunes. Il dénonce également le développement de l’éolien malgré sa « très faible acceptabilité sociale » ainsi que l’efficacité des subventions publiques pour le développement des énergies renouvelables. En outre, il pose le questionnement de la destination de l’argent concernant la fiscalité verte.

Une nouvelle occasion[1] pour le dispositif des CEE d’être sous les yeux des parlementaires et des médias. Les travaux de cette commission ne devraient pas commencer avant quelques mois, le temps de désigner le rapporteur – une décision clé – et de constituer le groupe, qui doit comprendre une trentaine de députés.

[1] Cf Résolution de Julien Aubert de Juin 2018.

4 Quatre associations de consommateurs (AFC, AFL, Afoc, CNL) et six organisations professionnelles de l’énergie (AFG, Afieg, Anode, UFE, Ufip et Uprigaz).