Le Plan Bâtiment Durable : 10 ans de transition énergétique

plan batiment durable

La parole était libre le 6 février 2019 pour les 10 ans du Plan Bâtiment Durable. Ministres et spécialistes ont pris la parole devant les acteurs de la construction et de la rénovation venus fêter l’engagement du « Plan Bat’ » en faveur de l’efficacité énergétique et environnementale.

Parmi les invités à la tribune, son indétrônable président Philippe Pelletier qui pouvait très justement se targuer d’avoir résisté au siège éjectable, et ce, malgré les Gouvernements qui se sont succédés depuis. Il faut dire que sa capacité à rassembler est une qualité première tant la tâche à l’époque était titanesque. Et aujourd’hui encore, beaucoup reste à faire pour transformer de façon vertueuse le secteur du bâtiment.

L’objectif du Plan Bâtiment Durable est d’encourager la collaboration entre tous les membres de la filière du bâtiment et de l’immobilier afin de pouvoir réfléchir ensemble à la transition énergétique et environnementale dans le secteur de la construction et de la rénovation.

Plan Bâtiment Durable : 5 ministres pour un anniversaire constructif

« Vivre ensemble en 2050 », la thématique choisie était évidente car c’est aujourd’hui que demain doit se construire. Depuis le Plan Bâtiment Grenelle initié par Jean-Louis Borloo en 2009, à ce qu’est devenu le Plan Bâtiment Durable ce jour, beaucoup de chantiers ont été initiés. Forte de ce constat positif pour le secteur, Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État auprès du MTES1, avait ouvert la danse rappelant, chiffres à l’appui, les priorités de l’exécutif – 1,2 milliard d’€ pour la lutte contre la précarité énergétique, 1,5 milliard pour le logement social, 4,8 milliards pour la rénovation du parc tertiaire public et 5 milliards pour les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) – alors qu’une réflexion sur la transition écologique à travers le Grand Débat National est dans les esprits.

 

C’était ensuite au tour de l’éminent climatologue, ancien vice-président du GIEC et accessoirement prix Nobel de la Paix, de donner un coup de chaud à l’assistance avec ses constats du réchauffement climatique en 2050 : « Ce que nous vivons aujourd’hui est ce que nous avions envisagé il y a 30 ans ». Entre scénario catastrophe de Jean Jouzel, vision dystopique de Brice Lalonde2 et le « faire ensemble » de Bernard Devert3, le « la » était donné. Avec une conclusion disruptive de Jean-Louis Borloo4 et l’engagement sans failles d’Emmanuelle Cosse5, le Plan Bâtiment Durable pouvait dignement souffler ses 10 bougies et amorcer les projets de demain auxquels GEO PLC prendra toujours part.

 

Les mesures de GEO PLC dans les objectifs du Plan Bâtiment Durable

GEO PLC contribue fortement aux objectifs de transition énergétique du Plan Bâtiment Durable. L’entreprise agit au quotidien dans la lutte contre la précarité énergétique et la rénovation des logements à travers ses programmes clés en main gratuits, sinon abordables, pour les ménages : Mes Combles Gratuits, Isoler mon Plancher, Mon Calorifugeage Gratuit.

La société en efficacité énergétique se propose de continuer à prendre part aux différents chantiers de réflexion et présente au Plan Bâtiment Durable deux propositions de sujets de concertation :

  1. La fiabilisation du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) : en faire un outil stratégique de valorisation de la performance énergétique et de support aux politiques publiques de rénovation. La loi ELAN rend le DPE opposable à compter du 1er janvier 2021. Cela signifie que le vendeur ou le bailleur engagera sa responsabilité contractuelle envers l’acquéreur ou le locataire en cas d’information erronée figurant dans le DPE. Le fiabiliser est donc une nécessité.

 

  1. L’élaboration du nouveau décret tertiaire: la loi ELAN a renforcé le cadre législatif sur l’obligation de rénovation énergétique du parc tertiaire (public et privé). Notamment en actant des procédures de sanctions administratives en cas de non-respect des obligations6. L’administration et le Plan Bâtiment Durable mènent des travaux de concertation autour de l’écriture de ce décret qui s’appliquera pour tous les bâtiments de plus de 1000 m2.

 

 

1 Ministère de la Transition Écologique et solidaire

2 Brice Lalonde, ancien ministre de l'Environnement

3 Bernard Devert, président fondateur d’Habitat et Humanisme

4 Jean-Louis Borloo, ancien ministre de l’Écologie

5 Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement et de l’habitat durable

6 Réduction des consommations d’énergie finale d’au moins 40 % dès 2030, 50 % en 2040 et 60 % en 2050 par rapport à 2010
, ,