Acteurs publics et privés dressent le bilan et les opportunités de l’efficacité énergétique en UE à l’aube des élections européennes

Energy Efficiency First GEO PLC

À l’approche des élections européennes du 26 mai 2019, GEO PLC1 et l’ECEEE2, European Council for an Energy Efficient Economy, organisaient le 25 avril 2019 « Energy Efficiency First ». Ce workshop centré sur l’efficacité énergétique et les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) en Europe avait un double objectif : comprendre les opportunités du marché européen issues de la nouvelle Directive et faire émerger les solutions éprouvées des États voisins. Près de 70 personnalités de l’efficacité énergétique de toute l’UE ont participé à ce workshop.

Les objectifs européens d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables pour 2030 font partie des enjeux des élections européennes du 26 mai 2019. C’est dans ce contexte électoral que GEO PLC et l’eceee organisaient un workshop européen centré sur l’efficacité énergétique. L’occasion de débattre et d’échanger sur le sujet.

« 2018 a été une année charnière. En France, les CEE fêtent leurs 10 ans. En Europe, la nouvelle directive efficacité énergétique a été adoptée en décembre, fixant un objectif d’économies d’énergie de 32,5 %. Notre volonté de comprendre notre écosystème, de trouver de façon pragmatique ce qui fonctionne et d’apprendre de chacun nous a poussé à organiser cet atelier ». Hugues Sartre, porte-parole de GEO PLC.

Energy Efficiency First GEO PLC

Débat sur l’efficacité énergétique en Europe avec Agneta Persson (eceee) et Hugues Sartre (GEO PLC)

Mobilisation des acteurs énergéticiens, industriels, décideurs, fonds d’investissement & ONGs

Afin d’éviter le débat d’initiés sur les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), la volonté d’apprendre de l’ensemble des parties prenantes et de la pluralité d’expertise était primordiale. Pas moins de 16 intervenants dont des représentants de cinq États membres faisaient un état des lieux des CEE dans leurs pays respectifs : Livio De Chicchis (Italie-FIRE), Joe Durkan (Ireland-SEAI), Peter Bach (Danemark-DEA), Andrej Miller (UK-BEIS) Hélène Peskine, secrétaire permanente PUCA / fondatrice de la plateforme PEPS.

Chercheurs & ONGs ont également apporté leur éclairage : Jan Rosenow, associé du Regulatory Assistance Project (RAP) et désigné parmi les 100 principaux influenceurs de l’avenir énergétique et des énergies renouvelables par le Onalytica, Agneta Persson, resp. des énergies et villes durable du groupe Anthesis et présidente de l’ECEEE, Yves Marignac (NégaWatt), Romain Riollet (CLER).

Enfin, des acteurs privés de terrain ont partagé leurs expériences tels que Hugues Sartre (GEO PLC), Erwin Cornelis (Tractebel Engie), Kathleen Gaffney (IEA), Alix Chambris (Viessman), Pierre-Antoine Machelon (Eiffel Funds) et Damien Siess (UFE).

Energy Efficiency First GEO PLC

Débat sur l’efficacité énergétique en Europe avec Joe Durkan (SEAI), Andrej Miller (BEIS),
Yves Marignac (négaWatt), Hélène Peskine (PUCA) et Romain Riollet (CLER).

Objectif : dresser le bilan, repérer les solutions éprouvées et fixer un cap pour 2028

Après un tour d’horizon de la situation du dispositif CEE, trois panels d’échange étaient essentiels pour alimenter les réflexions de chacun, confronter leurs opinions et faire émerger des solutions aux freins rencontrés chez nos voisins…

Constitué comme un think tank, Energy Efficiency First a permis de faire émerger des axes de réflexion comme l’orientation des CEE pour une rénovation énergétique performante. Plusieurs idées ont été débattues par les participants : le bouquet travaux, le passeport énergétique ou encore la valorisation du gain de confort et de valeur patrimoniale du bien immobilier. En ce sens, les sociétés délégataires du dispositif comme GEO PLC, ont un rôle primordial à jouer pour inciter au passage à l’acte.

« Personne ne se réveille le matin en décidant de rénover énergétiquement sa maison. Notre rôle est de convaincre une personne intéressée par une action de rénovation énergétique à en réaliser d’autres », exposait ainsi Hugues Sartre, porte-parole de GEO PLC. Pour Yves Marignac de l’association Négawatt : « L’idée d’obligation de travaux de rénovation progresse. Il faut l’attacher au bâtiment plus qu’à la personne ».

Les fraudes étaient également un sujet central. La nécessité d’un encadrement raisonné des CEE dans la lutte anti-fraude a émergé. Les acteurs présents s’accordaient d’ailleurs à dire que ces problèmes étaient communs à tous les États membres adoptant le dispositif. Concernant la France, le projet de loi énergie-climat a été présenté le 30 avril 2019 en Conseil des Ministres. Il prévoit d’ailleurs de renforcer les contrôles. 

Téléchargez le communiqué de presse ici

 

1 A propos de GEO PLC

Leader historique des sociétés délégataires participant activement au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), GEO PLC accompagne depuis 2008 ses partenaires privés et publics dans leurs projets d’efficacité énergétique. Les 10 plus grands énergéticiens lui font confiance pour répondre à leurs obligations d’économies d’énergie.

2 A propos de l’Eceee

L’ECEEE, European Council for an Energy Efficient Economy, est une association à but non lucratif qui réalise et met à disposition des retours d’expériences et des analyses sur les politiques d’efficacité énergétiques. L’eceee encourage également la coopération et les mises en relation à travers ses ateliers et les réseaux sociaux.

, , , ,