GES – Qu’est ce que le Gaz à Effet de Serre ?

Gaz à Effet de Serre (GES): dioxyde de carbone CO2, méthane CH4, oxyde nitreux N2O, hexafluorure de souffre SF6, hydrofluocarbures (HFC) et perfluocarbures (PFC). Ces composants gazeux absorbent le rayonnement infrarouge émis par la surface terrestre et participent à l’effet de serre, l’augmentation des GES dans l’atmosphère terrestre constitue un des facteurs directs du réchauffement climatique.
Un GES n’absorbe les infrarouges qu’à partir de trois atomes par molécule, voire seulement deux, si ces derniers sont différents. À noter que l’eau, sous forme de vapeurs ou de nuages génère 72%, soit près de trois quarts de l’effet de serre total. Le CO2 est identifié comme étant le principal GES issu de l’activité humaine, soit 74% du total, tous modes d’émissions confondus.
Le phénomène du réchauffement climatique généré par l’activité humaine augmente depuis le XIXe, à l’origine de ces GES, une utilisation massive de combustibles fossiles, tels que le charbon, les produits pétroliers, le gaz naturel, qui augmentent la concentration de CO2. La déforestation est également un facteur aggravant, en ce qu’une forêt mature constitue un réservoir important de carbone. Parallèlement les émissions de protoxyde d’azote et de méthane sont également à identifier comme facteurs directs du réchauffement.
Au même titre que certaines émissions naturelles telles que le volcanisme, les rejets de méthane par les animaux (termites), ainsi que les surfaces inondées, produisant du méthane en lieu et place du CO2.

Un conseiller vous rappelle !
Discutons de votre projet d'efficacité énergétique, sans engagement.
Message envoyé !